Depuis un an et demi nous travaillons au remplacement d’une partie de notre plus vieille vigne. La parcelle des Fossés, celle que Marcel BONNET a plantée il y a 58 ans…

 

Pourquoi en arracher la moitié ?

Plantation Fosses 2013 (16)• Au bout de presque 60 ans, nous pouvons estimer que c’est une vieille vigne. Elle produit des raisins de qualité mais les rendements sont beaucoup trop faibles pour assurer la pérennité de l’exploitation d’autant plus que d’autres parcelles donnent également des raisins d’excellente qualité.

• De plus, nous souhaitons nous diversifier dans nos cépages, c’est pourquoi nous avons décidé de replanter du chardonnay à la place du pinot noir. C’est un cépage blanc, élégant qui apporte fraîcheur et finesse à notre cuvée Adage.

 

 

Afin, de pouvoir replanter de nouveaux petits plants, plusieurs étapes sont nécessaires…

• A l’automne 2011, la vieille vigne a été dévitalisée. Autrement dit, il est nécessaire de « désherber » la vigne (avec un matériel spécifique évitant la pollution de l’air et du sol) afin de la faire mourir et détruire la totalité des racines en terre. En effet, c’est le seul moyen de lutter contrer le virus du court-noué. Ce dernier est véhiculé par des petits vers appelés Nématodes (qui piquent les racines). Ce virus entraîne la dégénérescence des plants de vigne (pertes considérables de qualité et de rendement). Ainsi, nous évitons cette maladie en supprimant la nourriture des Nématodes.

• A l’automne 2012, le palissage a été retiré, les plants ont été arrachés et la totalité des racines enlevées.

• Le sol a été travaillé durant l’hiver notamment grâce à l’action du gel et du dégel, puis avec des outils mécaniques pour égaliser le terrain en attendant la plantation.

• Enfin, nous avons pu planter les petits plants de Chardonnay fin du printemps (lorsque le sol s’est ressuyé).

[Galleries 22 not found]