Malgré le retard de végétation accumulé depuis le début de l’année, la vigne c’est mise à pousser, nécessitant un premier relevage des fils pour maintenir les brins. Ceci c’est fait grâce à une amélioration du temps (plus de soleil) et des températures plus élevées… Trop élevées au regard de l’humidité ambiante…

 

• Le lundi 17 juin 2013 entre 22 et 23 heures, un orage de grêle s’abat sur Bragelogne.

Les précipitations ne sont pas très importantes (environ 15 mm) mais produisent malgré tout quelques dégâts d’érosion dans certaines parcelles du village.

Cependant, des dégâts sur la végétation sont à déplorer. En effet, le vent violent a entrainé la casse, voire même l’arrachement de certains rameaux. Et la grêle… Des grêlons allant jusqu’à 2.5 cm ont causé la perte de feuilles et de grappes.

On estime que cet orage a touché entre 60 et 70 hectares, soit environ la moitié de la surface plantée du village.

 

[Galleries 20 not found]

 

 

On dit souvent que les orages empreintent généralement  le même chemin que le premier de la saison…

 

 

• 3 jours plus tard, le jeudi 20 juin 2013 entre 14h et 14h30, un deuxième gros orage passe au-dessus du village.

Il tombe 30 mm en 15-20 min, ce qui entraîne à nouveau de gros dégâts d’érosion (de la même importance que 2012). Seules les vignes correctement enherbées et/ou labourées résistent bien au ravinage. Il va falloir une mobilisation générale de l’ensemble de la profession pour limiter ces problèmes d’érosion!!!

Le vent violent a de nouveau occasionné des dégâts. La grêle, quant à elle est de diamètre moins gros mais plus dense.

Au final, les secteurs épargnés par l’orage de lundi sont fortement touchés. Ce qui ramène la surface grêlée sur la commune de Bragelogne-Beauvoir à 120 Ha dont une centaine à 70% en moyenne.

 

[Galleries 21 not found]

Pour notre part et après ces deux épisodes orageux, la quasi-totalité de l’exploitation est touchée mais l’intensité varie de 30 à 70%. Nous attendons la floraison de la vigne en espérant que les raisins restant iront jusqu’aux vendanges dans de bonnes conditions.