Afin de poursuivre notre cheminement dans la réduction de l’utilisation des intrants chimiques nous employons pour la deuxième année consécutive cette solution préparée maison…

Ce mardi 5 mai nous avons donc mis en route notre « Thé de compost » sur l’exploitation.

 

Qu’est-ce qu’un « thé de compost ou compost liquide ?

C’est un liquide fermenté à partir de matière organique décomposée (compost) en présence d’oxygène. Autrement dit c’est une infusion qui contient à la fois des éléments nutritifs et des micro-organismes vivants (bactéries, champignons, protozoaires, mycorhizes).

 

Pourquoi fabrique-t-on un « thé de compost » ?

3 raisons à l’utilisation de cette solution :

- Le pouvoir nutritif:

Les micro-organismes pulvérisés vont améliorer la dégradation de la matière organique déjà présente dans le sol. L’herbe étant présente dans nos vignes, lorsque celle-ci se renouvelle, elle produit naturellement de la matière organique. Ainsi, la vigne va trouver davantage d’éléments nutritifs à sa disposition. De plus, la présence de mycorhizes (champignons microscopiques prenant la forme de filaments très fins dans le sol et vivant en symbiose avec les racines) au niveau des racines de la vigne améliore considérablement l’alimentation de cette dernière. En effet, les filaments sont capables d’aller chercher des éléments nutritifs nécessaires à la plante là où ses racines ne peuvent pas aller. Ainsi, il n’est donc plus nécessaire d’apporter d’engrais supplémentaire. Ces organismes vivants sont déjà présents dans le sol, nous ne faisons que renforcer leur population.

 

- Le pouvoir structurant du sol :

En dynamisant l’activité biologique du sol, la terre s’aère considérablement. Ceci vient évidement en complément des pratiques de préservation des sols que nous effectuons déjà. Ainsi, le sol n’étant pas compacté, les racines de la vigne peuvent se développer et prospecter une plus grande surface de terre, l’eau s’infiltre mieux et la vigne peut donc en bénéficier directement, de plus on limite encore les problèmes d’érosion.

 

- L’amélioration des défenses de la vigne :

La présence de millions de micro-organismes à proximité des racines ou encore sur les feuilles de la vigne permet « d’occuper le terrain » face aux organismes pathogènes pour la vigne. L’idéal serai de pouvoir se passer totalement de produits chimiques. Or dans un premier temps, nous nous intéressons à la réduction de l’emploi du cuivre contre le mildiou (lors de la première application).

 

Affaire à suivre…

 

Mission thé de compost

Afin de poursuivre notre cheminement dans la réduction de l’utilisation des intrants chimiques nous employons pour la deuxième année consécutive cette solution préparée maison… Ce mardi 5 mai nous avons donc mis en route notre « Thé de compost » sur l’exploitation. Qu’est-ce qu’un « thé de compost ou compost liquide ? C’est un liquide fermenté à partir de matière organique décomposée (compost) en présence d’oxygène. Autrement dit c’est une infusion qui contient à la fois des éléments nutritifs et des micro-organismes vivants (bactéries, champignons, protozoaires, mycorhizes). Pourquoi fabrique-t-on un « thé de compost » ? 3 raisons à l’utilisation de cette solution : - Le pouvoir nutritif: Les micro-organismes pulvérisés vont améliorer la dégradation de la matière organique déjà présente dans le sol. L’herbe étant présente dans nos vignes, lorsque celle-ci se renouvelle, elle produit naturellement de la matière organique. Ainsi, la vigne va trouver davantage d’éléments nutritifs à sa disposition. De plus, la présence de mycorhizes (champignons microscopiques prenant la forme de filaments très fins dans le sol et vivant en symbiose avec les racines) au niveau des racines de la vigne améliore considérablement l’alimentation de cette dernière. En effet, les filaments sont capables d’aller chercher des éléments nutritifs nécessaires à la plante là où ses racines ne peuvent pas aller. Ainsi, il n’est donc plus nécessaire d’apporter d’engrais supplémentaire. Ces organismes vivants sont déjà présents dans le sol, nous ne faisons que renforcer leur population. - Le pouvoir structurant du sol : En dynamisant l’activité biologique du sol, la terre s’aère considérablement. Ceci vient évidement en complément des pratiques de préservation des sols que nous effectuons déjà. Ainsi, le sol n’étant pas compacté, les racines de la vigne peuvent se développer et prospecter une plus grande surface de terre, l’eau s’infiltre mieux et la vigne peut donc en bénéficier directement, de plus on limite encore les problèmes d’érosion. - L’amélioration des défenses de la vigne : La présence de millions de micro-organismes à proximité des racines ou encore sur les feuilles de la vigne permet « d’occuper le terrain » face aux organismes pathogènes pour la vigne. L’idéal serai de pouvoir se passer totalement de produits chimiques. Or dans un premier temps, nous nous intéressons à la réduction de l’emploi du cuivre contre le mildiou (lors de la première application). Affaire à suivre…

[img src=http://www.champagne-camille-marcel.com/wp-content/flagallery/mission-the-de-compost/thumbs/thumbs_the-de-compost-h.jpg]
La base de compost : matière organique d'origine ligneuse (taille d'arbre, feuilles, pelouse), marc de raisin et micro-organismes.
[img src=http://www.champagne-camille-marcel.com/wp-content/flagallery/mission-the-de-compost/thumbs/thumbs_the-de-compost-f.jpg]
Le compost est vidé dans une poche perforée qui servira de sachet d'infusion.
[img src=http://www.champagne-camille-marcel.com/wp-content/flagallery/mission-the-de-compost/thumbs/thumbs_the-de-compost-l.jpg]
Poche en court de remplissage. Odeur de compost.
[img src=http://www.champagne-camille-marcel.com/wp-content/flagallery/mission-the-de-compost/thumbs/thumbs_the-de-compost-j.jpg]
Pendant ce temps là, on rempli le grand bac d'eau non chlorée. Sous nos pieds nous disposons d'une grande citerne de récupération des eaux de pluie. C'est idéal, l'eau est "pure" et bien fraîche.
[img src=http://www.champagne-camille-marcel.com/wp-content/flagallery/mission-the-de-compost/thumbs/thumbs_the-de-compost-n.jpg]
Les supports nutritifs aux micro-organismes. Afin de se multiplier dans de bonnes conditions durant 24h, il faut leur donner de quoi manger!
[img src=http://www.champagne-camille-marcel.com/wp-content/flagallery/mission-the-de-compost/thumbs/thumbs_the-de-compost-m.jpg]
La poche est mise dans un bidon équipé du canne qui permettra à l'eau du circuit fermé de s'imprégner de la matière.
[img src=http://www.champagne-camille-marcel.com/wp-content/flagallery/mission-the-de-compost/thumbs/thumbs_the-de-compost-e.jpg]
Le tout fonctionne à l'aide d'une petite pompe afin de faire circuler l'eau dans l'ensemble du dispositif.
[img src=http://www.champagne-camille-marcel.com/wp-content/flagallery/mission-the-de-compost/thumbs/thumbs_the-de-compost-b.jpg]
Le dispositif est en route... L'eau a commencé à se charger en composés organiques puisqu'elle à changé de couleur. Au centre un mélangeur permet de maintenir la solution en perpétuel mouvement et de l'alimenter constamment en oxygène. En effet, les micro-organismes présents sont aérobies, ils ont donc besoin d'air pour vivre et se multiplier.
[img src=http://www.champagne-camille-marcel.com/wp-content/flagallery/mission-the-de-compost/thumbs/thumbs_the-de-compost-s.jpg]
Les premières bactéries sont apportées. Ici il s'agit de bactéries capables de fixer au sol l'azote de l'air ainsi que le phosphore. Odeur difficilement identifiable (pas désagréable mais on ne se parfumerai pas avec...).
[img src=http://www.champagne-camille-marcel.com/wp-content/flagallery/mission-the-de-compost/thumbs/thumbs_the-de-compost-d.jpg]
Les premiers éléments nutritifs sont apportés (Azote, sucre, Aloé) afin de nourrir les micro-organismes durant leur multiplication. Idem concernant l'odeur (douce amer)
[img src=http://www.champagne-camille-marcel.com/wp-content/flagallery/mission-the-de-compost/thumbs/thumbs_the-de-compost-p.jpg]
Incorporation du Remedier. Ce sont des champignons naturels de milieu forestier qui activent le processus de dégradation de la matière organique et des produits phytosanitaires. La couleur blanche vient du support qui est du talc.
[img src=http://www.champagne-camille-marcel.com/wp-content/flagallery/mission-the-de-compost/thumbs/thumbs_the-de-compost-g.jpg]
Mélange du Remedier. Odeur qui rappelle la noix.
[img src=http://www.champagne-camille-marcel.com/wp-content/flagallery/mission-the-de-compost/thumbs/thumbs_the-de-compost-i.jpg]
Deuxième apport de nutriments.
[img src=http://www.champagne-camille-marcel.com/wp-content/flagallery/mission-the-de-compost/thumbs/thumbs_the-de-compost-q.jpg]
La bouillie est prête. Elle n'a plus quà fermenter durant 24h. La solution va passer de 10°C à 29°C...
[img src=http://www.champagne-camille-marcel.com/wp-content/flagallery/mission-the-de-compost/thumbs/thumbs_the-de-compost-k.jpg]
Dispositif au complet. On ne mettra pas le couvercle car il ne faut pas que la température monte trop haut, sous peine de faire mourir les micro-organismes.
[img src=http://www.champagne-camille-marcel.com/wp-content/flagallery/mission-the-de-compost/thumbs/thumbs_the-de-compost-r.jpg]
Le lendemain, on rajoute au dernier moment les mycorhizes car elles sont sensibles à la concurence des autres micro-organismes.
[img src=http://www.champagne-camille-marcel.com/wp-content/flagallery/mission-the-de-compost/thumbs/thumbs_the-de-compost-a.jpg]
Le thé de compost est ensuite filtré très grossièrement et pompé pour être envoyé dans la cuve de l'enjambeur. Il sera dilué à 50% avec de l'eau de pluie.
[img src=http://www.champagne-camille-marcel.com/wp-content/flagallery/mission-the-de-compost/thumbs/thumbs_the-de-compost-c.jpg]
A l'aide de rampes fabriquées maison, la solution est pulvérisée en hauteur sur l'ensemble de nos parcelles.
[img src=http://www.champagne-camille-marcel.com/wp-content/flagallery/mission-the-de-compost/thumbs/thumbs_the-de-compost-o.jpg]
Il faudra attendre une petite pluie pour aider les micro-organismes à descendre dans le sol.