Bonne nouvelle, les pluies tombées en grande quantité mais très régulièrement ont permis de recharger les sols en eau et combler le déficit des nappes phréatiques! Nous démarrons donc l’année sur de bonnes bases en réserves hydriques et tout cela sans problème d’érosion dans les vignes.

 

Nous retenons notre souffle et guettons les bourgeons qui ne démarreront jamais… Conséquence des grosses gelées d’hiver et de la gelée noire du printemps.

 

Ouf, pour notre part, les dégâts ne sont pas si dramatiques que cela… La taille en Cordon de Royat que nous pratiquons permet à la vigne de conserver davantage de réserve et donc de se préserver un peu plus des gelées d’hiver.