La campagne de travail mécanique du sol se termine!

 

Comme depuis plus d’une dizaine d’années, à partir du printemps, nous entretenons nos sols grâce au travail mécanique du sol. Cela consiste à désherber la totalité d’une route sur deux et pour l’autre rayon, nous ne désherbons que sous le rang.

Tout ceci se fait sans produit chimique mais uniquement à l’aide de matériels spécifiques tels que des vibroculteurs dans le rang et des inter-ceps sous le rang.

Travailler le sol permet de maîtriser l’herbe notamment cette année, car les conditions climatiques ont permis à l’herbe de se développer très rapidement ce qui a nécessité de nombreux passages.

Le travail mécanique du sol permet également d’accélérer la minéralisation de la matière organique du sol, ainsi nous libérons une certaine quantité d’azote nécessaire à la croissance végétative de la vigne. Cet azote est d’autant mieux assimilé par la plante qu’il pleut régulièrement.

Cependant, lorsque nous arrivons fin juillet/début août, cette croissance herbacée est fortement ralentie, les raisins ont quasiment atteint leur taille adulte et ne demandent qu’à murir!

Nous devons donc alors limiter la minéralisation de l’azote! L’assimilation de cet élément nutritif en quantité importante au moment de la maturation du raisin est d’une part inutile et d’autre part préjudiciable pour le raisin!

En effet, l’azote en quantité excessive entraine le développement de la pourriture grise (Botrytis cinerea). C’est donc pour obtenir une vendange saine et limiter nos applications de produits agro-pharmaceutiques que nous terminons ces jours-ci la campagne de travail mécanique du sol.

 Par la suite, seules les tontes vont permettre de maîtriser la pousse de l’herbe jusqu’aux vendanges.

 

[Galleries 16 not found]

Cliquez sur l’image pour agrandir